Domont - 🛵 Pétition Contre Les Quads Et Les Motos 🏍

Publié le 31/07/2021

Près de 19.000 habitués du parc des coquelicots à Domont (Val d’Oise) ont déjà signé une pétition, ce jeudi soir, pour dire « stop aux motos et aux quads » qui tournent sous leurs fenêtres les soirs et les week-ends.


La mairie de Domont a fait installer des barrières aux entrées du parc des coquelicots pour empêcher les quads de rentrer. © Radio France - Faustine Mauerhan

En pleine journée, les oiseaux chantent dans les grands arbres du parc des coquelicots à Domont dans le Val-d’Oise. Mais passé 19h et les week-ends, le bruit des moineaux est couvert… par les vrombissements des quads et des motos. Aux guidons d’après un riverain du parc, « des jeunes du quartier, qu’on connaît depuis tout gosses. »

N’empêche, leurs rodéos exaspèrent le voisinage. Une pétition a déjà rassemblé près de 19.000 signatures en une semaine. Le collectif de Domontois à l’origine de la lettre y dénonce les « nuisances sonores MAIS SURTOUT l’insécurité », dans ce parc familiale, passage de nombreux travailleurs puisque tout prêt de la gare.

Dans la rue parallèle au parc, cette habitante qui promène son chien confirme. « Ils passent, ils repassent, ils font demi-tour, un jour il va y avoir un drame. »


La mairie de Domont a fait installer des blocs de béton aux entrées du parc des coquelicots pour empêcher les quads de rentrer. © Radio France - Faustine Mauerhan

La lettre résume en effet, « nous ne pouvons plus laisser nos enfants faire du vélo ou courir lorsque ces motos sont dans les parages, par peur de l'accident », alertent les habitants, bien conscients qu’il est « difficile pour les gendarmes d’intervenir dans ce genre de situation », écrivent-ils encore.

Les courses poursuites interdites dans les cas de rodéos

En effet, face à ce phénomène, le maire de Domont, Frédéric Bourdin, se sent bien impuissant. « La commissaire de Sarcelles en personne a rappelé récemment que les courses poursuites sont strictement interdites dans ces situations-là, pour des raisons de sécurité routière », explique l’élu. Pour limiter les passages des engins, il a déjà fait poser des barrières et des blocs de béton aux dix entrées du parc. Mais cela ne suffira pas. Si l’on veut laisser passer les vélos, les landaus, on ne peut pas empêcher les motos regrette Frédéric Bourdin.

Où rouler alors ?

Mais surtout le maire s’interroge : « il faudrait arrêter l’hypocrisie. Ce genre de matériel n’est pas interdit à la vente. Ils ont le droit de circuler… malheureusement. Le problème aujourd’hui c’est que même les ruralités n’en veulent plus vraiment car ils dégradent les chemins donc les utilisateurs de quads ne savent plus où les utiliser. On veut des réglementations, on veut limiter les choses mais alors ou bien on les interdits et si on les autorise il faut des pistes ad hoc qui soient utilisées spécifiquement pour ces utilisations-là. »

Un sentiment partagé par Gérard, voisin du parc des coquelicots. « Qu’ils n’aient pas le droit de rouler dans le parc je trouve ça tout à fait normal, estime le Domontois. Mais derrière le champ là-bas, moi je ne vois pas qui ils gênent. »

Source : Domont : une pétition contre les quads et les motos au parc des coquelicots (francebleu.fr)

 

 

Suivez l’actualité immobilière et rejoignez-nous