Domont - 🎥 La Fin Du Cinéma Sur Domont Ce N'Est Pas Pour Le Moment 🎥

Publié le 31/07/2021

Après la décision prise par la Ville de racheter les bâtiments qu’il occupe depuis 1954, le cinéma de Domont n’est pas prêt de baisser le rideau et d’éteindre son projecteur. Clap de fin pour les rumeurs.

Le Cinéma l’Ermitage appelé à disparaître… le titre d’un article publié dans un journal de la presse locale et relayé sur son site internet en mai dernier a fait frémir les fidèles de l’établissement. Mais une frayeur vite apaisée puisque le Maire, Frédéric Bourdin, a immédiatement réagi sur son compte Facebook pour rétablir la vérité. « Hors de question de laisser de telles rumeurs se répandre, d’autant que la Ville a toujours soutenu son cinéma, avec un projet d’avenir ambitieux qui reste d’actualité », a estimé le Maire.

TOUTE UNE HISTOIRE

À l’origine de cette information alarmiste, la rumeur d’une vente prochaine du bâtiment par le Diocèse du Val-d’Oise. Quel rapport avec le cinéma domontois ? Il faut savoir que les bâtiments, dont la partie arrière est aux dimensions exactes de la scène du théâtre du Châtelet, ont été construits dans la première moitié du XXe siècle par Robert Héral, alors dirigeant des briquèteries Censier. En 1924, ce dernier en fit don à la paroisse de Domont pour y mener des activités sportives et culturelles, avant l’installation du cinéma dans les mêmes murs en 1954. Or depuis plusieurs années, c’est le diocèse de Pontoise qui gère le patrimoine immobilier des paroisses du Val-d’Oise, d’où cette intention de mettre en vente le bâtiment, condamnant ainsi le cinéma à la disparition, faute de solution de repli. « Ce projet de vente ne date pas d’hier, et la Ville s’est toujours opposée fermement aux projets immobiliers qui étaient effectivement envisagés sur le site. C’est hors de question et notre détermination sur ce point a été reçue cinq sur cinq par la plupart des parties prenantes », affirme le Maire.

Quant au cinéma, il restera géré par l’association « Domont Cinéma » qui en assure l’exploitation, en bénéficiant par ailleurs d’une subvention annuelle de la Ville de 50 000 € qui lui permet d’équilibrer ses comptes, et surtout de proposer des tarifs préférentiels aux écoles domontoises, aux accueils de loisirs et au SMJ entre autres.

LES MURS DE L’ERMITAGE RACHETÉS PAR LA VILLE

« Les liens entre le cinéma et la paroisse reposent depuis longtemps sur un partenariat informel, raison pour laquelle la municipalité réfléchit depuis 2015 à l’avenir de ce cinéma, avec une vision élargie à l’ensemble du territoire de l’ouest de la Plaine de France », rappelle Frédéric Bourdin. « Un nouvel ensemble neuf comprenant trois salles sera construit sur un terrain situé à l’arrière de la clinique Ramsay, mais l’opération prendra du temps, pour d’évidentes raisons financières et techniques. » 

Lorsque le diocèse a fait part de son intention de vendre pour le compte de la paroisse, la Ville a immédiatement pris la décision de négocier le rachat du bâtiment pour un montant de 775 000 €, en accord avec le service des domaines. « Ça ne fait pas que des heureux par rapport à la somme que des promoteurs auraient pu mettre sur la table, mais nous ne pouvions pas condamner notre cinéma à disparaître sans réagir », précise Frédéric Bourdin.

Contrairement à d’autres rumeurs, la partie du bâtiment qui abrite le cinéma est en effet parfaitement viable et répond à tout un ensemble de normes de sécurité régulièrement expertisées. « Une fois la Ville propriétaire des locaux, nous établirons un nouveau bail de location avec l’association qui gère le cinéma afin de sécuriser son activité », tient à rassurer le Maire.

UN CINÉMA TOUT NEUF À DOMONT : OÙ EN EST LE PROJET ?

C’est sur un des terrains situés à l’arrière de la clinique Ramsay que prendra place le futur cinéma de Domont, projet dont l’idée remonte à l’année 2015. La Ville et la Communauté de Communes avaient alors souhaité réunir l’ensemble des parties prenantes pour engager une réflexion sur l’avenir du cinéma domontois, confronté à la fois à un contexte concurrentiel croissant et à la problématique d’une rénovation des locaux existants.

« Ce projet prévoit la création de trois salles qui permettront de diffuser aussi bien des films à succès et des films d’auteur, afin de créer un modèle économique viable avec une salle plus accessible, disposant d’une vocation intercommunale plus marquée », rappelle Marc Dingreville, directeur du cinéma de Domont.

Le terrain pressenti a depuis été acheté par la Ville. Reste maintenant à boucler le financement de ce projet. « Nous lancerons les études sur ce mandat, en liaison bien sûr avec la Communauté d’Agglomération Plaine Vallée, mais une ouverture d’ici 2026 reste pour le moment difficilement envisageable pour des raisons essentiellement financières », tempère Frédéric Bourdin.

D’ici là, le cinéma de Domont restera dans ses murs, en totale sécurité.

 

QUESTIONS À MARC DINGREVILLE, DIRECTEUR DU CINÉMA DE DOMONT

La Ville vient de confirmer l’acquisition des murs du cinéma L’Ermitage. Vous êtes rassurés quant à son avenir ?

La fermeture du cinéma n’a jamais été à l’ordre du jour car personne, à Domont, ne souhaite sa disparition. La Ville a toujours porté une vision cohérente de l’avenir du cinéma qui se confirme une nouvelle fois avec la décision du rachat des bâtiments à la paroisse. Cette acquisition élimine toutes les craintes puisque le cinéma sera très prochainement locataire de la Ville, ce qui va permettre de maintenir l’activité jusqu’à la création d’un nouveau complexe cinématographique.

Comment s’est passée la réouverture de la salle le 19 mai dernier ?

Le public est revenu dès le 19 mai, notamment pour découvrir le film « Adieu les cons » dont l’immense succès restera associé à cette sortie du confinement. Même si nous n’avions au début que 80 places autorisées sur 200, nous avons pu redémarrer avec enthousiasme et confiance. Notre cinéma a la chance d’avoir un réseau de plus de 1 000 abonnés fidèles qui attendaient avec impatience la réouverture.

Source : https://www.ville-domont.fr/Actualites/La-derniere-seance-du-cinema-de-Domont-ce-n-est-pas-pour-demain

 

Suivez l’actualité immobilière et rejoignez-nous