1. Immobilier
  2. Actualités immobiliÚres à DOMONT
  3. Domont - đŸŽ„ La fin du cinĂ©ma sur Domont ce n'est pas pour le moment đŸŽ„

Domont - đŸŽ„ La fin du cinĂ©ma sur Domont ce n'est pas pour le moment đŸŽ„

Publié le 31/07/2021

AprĂšs la dĂ©cision prise par la Ville de racheter les bĂątiments qu’il occupe depuis 1954, le cinĂ©ma de Domont n’est pas prĂȘt de baisser le rideau et d’éteindre son projecteur. Clap de fin pour les rumeurs.

Le CinĂ©ma l’Ermitage appelĂ© Ă  disparaĂźtre
 le titre d’un article publiĂ© dans un journal de la presse locale et relayĂ© sur son site internet en mai dernier a fait frĂ©mir les fidĂšles de l’établissement. Mais une frayeur vite apaisĂ©e puisque le Maire, FrĂ©dĂ©ric Bourdin, a immĂ©diatement rĂ©agi sur son compte Facebook pour rĂ©tablir la vĂ©ritĂ©. « Hors de question de laisser de telles rumeurs se rĂ©pandre, d’autant que la Ville a toujours soutenu son cinĂ©ma, avec un projet d’avenir ambitieux qui reste d’actualité », a estimĂ© le Maire.

TOUTE UNE HISTOIRE

À l’origine de cette information alarmiste, la rumeur d’une vente prochaine du bĂątiment par le DiocĂšse du Val-d’Oise. Quel rapport avec le cinĂ©ma domontois ? Il faut savoir que les bĂątiments, dont la partie arriĂšre est aux dimensions exactes de la scĂšne du thĂ©Ăątre du ChĂątelet, ont Ă©tĂ© construits dans la premiĂšre moitiĂ© du XXe siĂšcle par Robert HĂ©ral, alors dirigeant des briquĂšteries Censier. En 1924, ce dernier en fit don Ă  la paroisse de Domont pour y mener des activitĂ©s sportives et culturelles, avant l’installation du cinĂ©ma dans les mĂȘmes murs en 1954. Or depuis plusieurs annĂ©es, c’est le diocĂšse de Pontoise qui gĂšre le patrimoine immobilier des paroisses du Val-d’Oise, d’oĂč cette intention de mettre en vente le bĂątiment, condamnant ainsi le cinĂ©ma Ă  la disparition, faute de solution de repli. « Ce projet de vente ne date pas d’hier, et la Ville s’est toujours opposĂ©e fermement aux projets immobiliers qui Ă©taient effectivement envisagĂ©s sur le site. C’est hors de question et notre dĂ©termination sur ce point a Ă©tĂ© reçue cinq sur cinq par la plupart des parties prenantes », affirme le Maire.

Quant au cinĂ©ma, il restera gĂ©rĂ© par l’association « Domont CinĂ©ma » qui en assure l’exploitation, en bĂ©nĂ©ficiant par ailleurs d’une subvention annuelle de la Ville de 50 000 € qui lui permet d’équilibrer ses comptes, et surtout de proposer des tarifs prĂ©fĂ©rentiels aux Ă©coles domontoises, aux accueils de loisirs et au SMJ entre autres.

LES MURS DE L’ERMITAGE RACHETÉS PAR LA VILLE

« Les liens entre le cinĂ©ma et la paroisse reposent depuis longtemps sur un partenariat informel, raison pour laquelle la municipalitĂ© rĂ©flĂ©chit depuis 2015 Ă  l’avenir de ce cinĂ©ma, avec une vision Ă©largie Ă  l’ensemble du territoire de l’ouest de la Plaine de France », rappelle FrĂ©dĂ©ric Bourdin. « Un nouvel ensemble neuf comprenant trois salles sera construit sur un terrain situĂ© Ă  l’arriĂšre de la clinique Ramsay, mais l’opĂ©ration prendra du temps, pour d’évidentes raisons financiĂšres et techniques. » 

Lorsque le diocĂšse a fait part de son intention de vendre pour le compte de la paroisse, la Ville a immĂ©diatement pris la dĂ©cision de nĂ©gocier le rachat du bĂątiment pour un montant de 775 000 €, en accord avec le service des domaines. « Ça ne fait pas que des heureux par rapport Ă  la somme que des promoteurs auraient pu mettre sur la table, mais nous ne pouvions pas condamner notre cinĂ©ma Ă  disparaĂźtre sans rĂ©agir », prĂ©cise FrĂ©dĂ©ric Bourdin.

Contrairement Ă  d’autres rumeurs, la partie du bĂątiment qui abrite le cinĂ©ma est en effet parfaitement viable et rĂ©pond Ă  tout un ensemble de normes de sĂ©curitĂ© rĂ©guliĂšrement expertisĂ©es. « Une fois la Ville propriĂ©taire des locaux, nous Ă©tablirons un nouveau bail de location avec l’association qui gĂšre le cinĂ©ma afin de sĂ©curiser son activité », tient Ă  rassurer le Maire.

UN CINÉMA TOUT NEUF À DOMONT : OÙ EN EST LE PROJET ?

C’est sur un des terrains situĂ©s Ă  l’arriĂšre de la clinique Ramsay que prendra place le futur cinĂ©ma de Domont, projet dont l’idĂ©e remonte Ă  l’annĂ©e 2015. La Ville et la CommunautĂ© de Communes avaient alors souhaitĂ© rĂ©unir l’ensemble des parties prenantes pour engager une rĂ©flexion sur l’avenir du cinĂ©ma domontois, confrontĂ© Ă  la fois Ă  un contexte concurrentiel croissant et Ă  la problĂ©matique d’une rĂ©novation des locaux existants.

« Ce projet prĂ©voit la crĂ©ation de trois salles qui permettront de diffuser aussi bien des films Ă  succĂšs et des films d’auteur, afin de crĂ©er un modĂšle Ă©conomique viable avec une salle plus accessible, disposant d’une vocation intercommunale plus marquĂ©e », rappelle Marc Dingreville, directeur du cinĂ©ma de Domont.

Le terrain pressenti a depuis Ă©tĂ© achetĂ© par la Ville. Reste maintenant Ă  boucler le financement de ce projet. « Nous lancerons les Ă©tudes sur ce mandat, en liaison bien sĂ»r avec la CommunautĂ© d’AgglomĂ©ration Plaine VallĂ©e, mais une ouverture d’ici 2026 reste pour le moment difficilement envisageable pour des raisons essentiellement financiĂšres », tempĂšre FrĂ©dĂ©ric Bourdin.

D’ici lĂ , le cinĂ©ma de Domont restera dans ses murs, en totale sĂ©curitĂ©.

 

QUESTIONS À MARC DINGREVILLE, DIRECTEUR DU CINÉMA DE DOMONT

La Ville vient de confirmer l’acquisition des murs du cinĂ©ma L’Ermitage. Vous ĂȘtes rassurĂ©s quant Ă  son avenir ?

La fermeture du cinĂ©ma n’a jamais Ă©tĂ© Ă  l’ordre du jour car personne, Ă  Domont, ne souhaite sa disparition. La Ville a toujours portĂ© une vision cohĂ©rente de l’avenir du cinĂ©ma qui se confirme une nouvelle fois avec la dĂ©cision du rachat des bĂątiments Ă  la paroisse. Cette acquisition Ă©limine toutes les craintes puisque le cinĂ©ma sera trĂšs prochainement locataire de la Ville, ce qui va permettre de maintenir l’activitĂ© jusqu’à la crĂ©ation d’un nouveau complexe cinĂ©matographique.

Comment s’est passĂ©e la rĂ©ouverture de la salle le 19 mai dernier ?

Le public est revenu dĂšs le 19 mai, notamment pour dĂ©couvrir le film « Adieu les cons » dont l’immense succĂšs restera associĂ© Ă  cette sortie du confinement. MĂȘme si nous n’avions au dĂ©but que 80 places autorisĂ©es sur 200, nous avons pu redĂ©marrer avec enthousiasme et confiance. Notre cinĂ©ma a la chance d’avoir un rĂ©seau de plus de 1 000 abonnĂ©s fidĂšles qui attendaient avec impatience la rĂ©ouverture.

Source : https://www.ville-domont.fr/Actualites/La-derniere-seance-du-cinema-de-Domont-ce-n-est-pas-pour-demain

 

Suivez l’actualitĂ© immobiliĂšre et rejoignez-nous